10 bis, rue Vavin 75006 Paris Du lundi au dimanche : de 11h à 20h +33 1 42 49 36 69

Le hot dog dans le monde


Plus encore que le hamburger, le Hot-Dog est le sandwich populaire typique des États-Unis. Symbole de New-York par excellente, présent dans quasi tous les films et séries américaines. Qui n’a pas eu ce fantasme du stand à Hot-Dogs pour New-Yorkais ?!
Avec plus de 20 milliards de Hot-Dogs consommées chaque année aux USA, les américains ont le Hot-Dog dans la peau !

Le Hot-Dog est irrémédiablement associé aux Etats-Unis mais pourtant, l’histoire de ce sandwich si particulier a commencé avant même la découverte de l’Amérique !


La saucisse

Le terme “saucisse” proviendrait du latin salsus qui signifie sel. Cette étymologie fait sans doute référence aux morceaux de viandes tranchés et salés pour la conservation. 1500 ans avant JC, les Babyloniens et les Chinois mangeaient déjà des saucisses. Cicéron en fait déjà mention et on retrouve des références à la saucisse dans “L’Odyssée” d’Homère.

Au Moyen Âge, la saucisse s’est développée partout dans le monde : les pays les plus chauds (Italie, Espagne, sud de la France…), produisent des saucisses sèches pour des raisons de conservation. Alors que les pays du nord de l’Europe se spécialisent dans la saucisse fraîche, à cuire juste avant consommation. C’est à cette époque que l’on commence à produire des saucisses de qualité, et à y intégrer des épices découvertes sur la route de la Soie.

La saucisse de Francfort est désormais mondialement connue et plébiscitée, elle existe en version hallal, cacher et depuis quelques années, des versions végétales voient le jour ! Une vraie star déclinée à souhaites. L’essor et le succès de la saucisse de Francfort sont sans doute liés à ses épices : ail, oignon coriandre, moutarde, muscade, cardamome, macis, gingembre, piment, poivre, sel. Le processus de fumage lui donne aussi un goût très particulier et inimitable.

Née en Allemagne, elle a immigré en Amérique à la fin du XIXe siècle et s’est répandue dans toute l’Amérique.


Naissance du sandwich

L’origine du mythique Hot-Dog est du registre de la légende… En effet, on ne connait pas réellement l’histoire du Hot-Dog.

Plusieurs versions sont connues. L’une prétend qu’un vendeur de saucisses new-yorkais, qui avait l’habitude de servir les saucisses chaudes en donnant à ses clients une paire de gants en plastique pour éviter qu’ils ne se brûlent, manqua un jour de gants et demanda à un boulanger de lui fabriquer rapidement des petits pains blancs sur lesquels il déposa la saucisse.
Une autre version relate qu’en 1904, lors d’une foire organisée en Louisiane, un exposant Bavarois, Anton Feuchtwanger, aidé de son beau-frère boulanger, présenta les saucisses chaudes dans un morceau de pain, pour les transporter d’un bout à l’autre de l’exposition, sans se brûler.

Qui croire ? Faites parler votre imagination ! Tout est possible avec le Hot-Dog !

Officiellement, il est admis que l’invention du Hot-Dog tel que nous le connaissons actuellement revient à Charles Feltman, boucher d’origine allemande servait des saucisses dans du pain, dans son kiosque de Coney Island, petite station balnéaire de New-York. C’est en 1869, qu’il a eu l’idée d’insérer une saucisse de Francfort dans un rouleau de pain allongé, qui pourrait facilement être tenu et mangé dans la rue ou à la plage. Feltman a surnommé sa création le “rouge chaud (red hot) de Coney Island”. Le succès auprès des vacanciers a été immédiat : pratique, séduisant les grands et les enfants, économique, savoureux. Toutes les qualités réunies dans ce petit pain !

Chaque année a lieu le Championnat International de Hot-Dogs, dans l’un des plus vieux restaurants de Coney Island… L’ancien restaurant de Charles Feltman lui-même, rebaptisé le “Nathan’s”.


Mais d'où vient le mot Hot Dog ?

Le terme “hot-dog”, viendrait tout simplement d’une suite de déformations linguistiques. Tout aurait commencer à cause du chien accompagnant les immigrants allemands : le teckel. Cet animal, souvent comparé à une saucisse, aurait donné son nom à la saucisse allemande, pour railler l’origine douteuse de la viande.

De fait, vers 1890, les stands ambulants étaient appelés “dogs carts”.

Selon une autre légende, le terme hot-dog, aurait été créé par le Tomas Dorgan, dessinateur, vers 1900, dans une de ses caricatures évoquant la vente de Hot-Dogs à New York. Mais aucune copie de la caricature en question n’a jamais été retrouvée… Mystère…

Par ailleurs, les Américains suspicieux n’avaient pas une totale et aveugle confiance dans les saucisses : entre les épices et le mix des matières, il est difficile pour le palais de discerner ce que l’on mange ! Et si c’était du chien ?! Les rumeurs allaient bon train autour de 1845…

Au Québec, on l’appelle chienchaud, les latinos le nomment Perro Caliente, tandis que les Chinois lui préfèrent le doux nom de Re Gou. Les plus chics le désignent sous le nom de Saucisse viennoise alors que quelques Québécois parlent du hot-dog par le terme Roteux.


Le Hot Dog contemporain

Aujourd’hui, le hot-dog a refait le tour du monde. A l’origine servi avec de la moutarde, il se décline depuis des décennies à la mayonnaise, au ketchup, à la sauce chili, avec des oignons, de la choucroute, du fromage, dans du pain blanc ou de la baguette… Les recettes de Hot Dogs sont déclinables à l’infini.

Le hot-dog a donné naissance à de nombreuses variations nationales. Au Chili, le Hot-Dog a donné une variante nationale, le Completo, un sandwich plus gros que le Hot-Dog américain, adoptant une garniture locale à base notamment d’avocats et de tomates concassées. Le mot completo, signifiant “complet” témoigne de l’impopularité de la garniture américaine du Hot Dog, qu’il faut donc “compléter”.

La Guédille, une création québécoise dans laquelle la saucisse est remplacée par des salades. La version la plus connue est sans doute celle au homard mais les version végétariennes et véganes se multiplient aujourd’hui.

Au Texas, il existe une version frite du Hot-Dog que l’on appelle Corn Dog ou bien Pogo. L’histoire de ce sandwich frit est très intéressante. Le Pogo a été inventé par des immigrants allemands ayant atterri au Texas. Plusieurs d’entre eux étaient des fabricants de saucisses dans leur Allemagne natale. Ces nouveaux arrivants avaient du mal à s’intégrer et à trouver du travail. Ils ont eu l’idée de créer une recette à base de leurs traditionnelles saucisses allemandes, transformées et adaptées au style de cuisine rapide nord-américain. Les saucisses sont enrobées dans une pâte de pain de maïs que l’on frit. Le Pogo était né. Le bâton planté dans le sandwich est apparu plus tardivement.

En 2017 est né Hot Vog ! Révolution dans le monde du Hot-Dog et de la street food qui devient plus saine et sans matières animales !